Actions culturelles

Pourquoi faut-il pratiquer le théâtre amateur, sous toutes ses formes et pour tous les publics, dans les écoles primaires, collèges, lycées, pour les jeunes, les vieux, les empêchés, les oubliéus ? Le théâtre est-il un moyen d’éduquer ? De nous soigner, ou de nous apaiser ? De nous donner à entendre, à recevoir, à donner ? Mais pratiquer le théâtre amateur c’est avant tout se poser la question de son utilité politique et du message qu’il véhicule, de sa portée positive, des combats qu’il reste à mener et de la part d’espoir qu’il nous apporte. Depuis des années que je travaille en binôme avec Gilles Lacoste, nous avons pu constater que le théâtre amateur permet de remettre les compteurs à zéro en quelque sorte, et de re-trouver l’acte théâtral dans sa plus pure expression, sans artifice avec l’élan neuf et naïf de celui-celle qui découvre son corps, sa voix, ses émotions. Nous continuerons donc toutes ces actions auprès de tous-tes avec cette même envie et cette même conviction.

C. Larrouy

Nous intervenons régulièrement dans des structures socioculturelles et éducatives du territoire, pour initier des groupes, enfants ou adultes au théâtre. Parce qu’il est important pour nous de favoriser la pratique théâtrale sur le territoire, nous intervenons dans des écoles, collèges, lycées, foyers de jeunes d’Occitanie pour proposer des initiations au théâtre.

L’engagement des artistes ne se limite pas à une expression donnée dans un lieu fermé aux horaires définis et devant un public préparé à recevoir. Il est important d’aller à la rencontre de tous les publics et de mener différentes actions culturelles.

Actions 2018-2019

– En 2019, accompagner les élèves du collège A. Perbosc à Auterive, dans la rédaction et l’adaptation théâtrale du procès de Claude Gueux de V. Hugo. Mettre en évidence la parole des élèves autour du sujet. Cette réécriture sera le moyen de créer des parallèles entre le 19ème siècle et le 21ème siècle. A travers une écriture classique donner un échos actuel, vivant et s’interroger, sur le fond comme sur la forme. Donner du corps, de la voix, du sens.

– En 2019 à Rieux Volvestre, collaboration avec le SSIAD-ESA (Equipe Spécialisée Alzheimer) et la HALTE du Volvestre pour un travail d’écriture, de mise en corps et en espace avec des personnes atteintes de maladies neurodégénératives. (Maladie d’Alzheimer ou apparentée) Travail autour de la Mémoire et la Transmission. Christel Larrouy débute l’écriture en collectant les paroles des malades mais aussi des aidants (famille) et du personnel médical. Il s’agit de stimuler et d’éveiller des souvenirs, d’écouter, de relever des mots simples, des attitudes, des sourires, tout ce qui, dans la finalité peut avoir du sens ou pas. La maladie et ses contradictions, ses écueils, ses souffrances mais aussi ses joies, ses temps de « pause ». Dans un second temps, Gilles Lacoste et une équipe en cours de distribution interviendra dans la mise en voix et en espace. Une restitution est envisagée dans la finalité, réalisée avec l’équipe artistique, les malades, personnel médical et aidants.

– En 2019 à Rieu Volvestre :
Théâtre Extensible, Tour’ Art Collectif  et la municipalité, dynamisent le paysage culturel et fédèrent autour d’un lieu tous les rivois, auprès des jeunes du Foyer.

À l’occasion d’un projet commun, entre les jeunes (en 6e et jusqu’à 18 ans), de Gwendolina Philippe  et de Gilles Lacoste , est né une rencontre théâtrale. Théâtre «natif» pour ces comédiens en construction.

Depuis 2014, tous les ans, les «Jeunes» produisent une création théâtrale nouvelle. Pour chaque création, ils se produisent deux fois en public en juin, en avant-première du festival des Théâtrales du Volvestre. Cette invitation scénique met à l’honneur la synergie du Foyer des Jeunes voulue par la ville.

Actions passées

– En juin 2018, A Montesquieu Volvestre, travail autour des Fables de Jean de La Fontaine avec 6 classes du primaire. Écriture, mise en scène et restitution.

– En 2014 et 2015, lors de la Fête de la Science organisée par le Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, en collaboration avec le CNRS, interventions au sein d’une classe de CM1-CM2 de l’école de Grépiac (Occitanie)